La nuit appartient aux amants

le nouveau nom du thriller italien - Auteur invité au Festival Quais du Polar à Lyon

La nuit appartient aux amants

Chronique d’une obsession dans une ville rongée par la mafia. À Palerme, en 1984, un jeune journaliste ambitieux, surnommé« Sansommeil » par ses proches en raison de ses fréquentes insomnies, enquête sur le meurtre d’une prostituée de luxe. Vera, originaire de Prague, a été retrouvée sauvagement battue et défigurée à l’acide avant de mourir de ses blessures. Bientôt, le journaliste et son acolyte photographe sont chargés de couvrir un nouveau meurtre. Celui d’une jeune homme dont le cadavre est retrouvé dans un coffre de voiture. Sansommeil entrevoit un possible lien entre les deux affaires. Il lui faudra faire preuve d’habileté pour recueillir les témoignages de ses habitués et se départir de son idéalisme. Car, à mesure que le jeune journaliste comprend la fascination qu’exerçait Vera, les ramifications de l’enquête le conduisent droit vers la faction la plus omniprésente, la plus toxique, la plus puissante : la mafia. Journaliste sicilien, notamment au Corriere della Sera, mais aussi photographe, Giuseppe Di Piazza a puisé dans sa propre expérience pour écrire ce roman noir à l’orchestration magistrale.