Le Bal des poupées

1969. L’entreprise Bella, à Perpignan, est le premier fabricant  européen de poupées. En face de l’usine, on a creusé une  fosse où l’on jette les têtes, bras, jambes, bustes ratés en  plastique, cheveux de Nylon, mis au rebut avant d’être recyclés. Des ouvriers ont pris l’habitude de se retrouver là  pendant les pauses, mais l’endroit attire aussi des maraudeurs  qui s’introduisent par une brèche dans la clôture. Il y a Sylvie, une gamine déf  gurée après un accident, Michel,  un garçon que son père traite de fille manquée, Patrick, qui  se rêve en guerrier comanche chasseur de scalps, Éliane,  vieille fille déçue de l’amour et en mal d’enfant, soeur Eulalie, qui collecte des jouets pour l’Afrique… Tout un petit monde  singulier et solidaire pour qui les poupées bonnes à jeter sont  un trésor. Mais une présence y rôde aussi, invisible, inquiétante… et un  jour, le jeune Michel disparaît mystérieusement.  Redonnant vie aux célèbres poupées Bella qui enchantèrent  plusieurs générations d’enfants et ressuscitant la vie des  quartiers populaires des années soixante, Hélène Legrais,  lauréate du prix Méditerranée Roussillon, exalte, dans ce  roman plein d’émotions, la puissance de l’imaginaire et la  force de l’amitié.