Ma douleur est sauvagerie

Un jour de chasse comme un autre, Stéphane croise un grand cerf blanc.
Un fugace échange de regards et l’animal disparaît. Quelques jours plus tard, le cerf provoque un accident : la femme de Stéphane est morte.
Lancé dans une traque obsessionnelle, obsédé par la soif de vengeance, le chasseur se fond dans la forêt.
Il en réapprend tous les codes. Chaque pas dans les bois le rapproche du rendez-vous
fatidique avec le cerf.
De l’homme et de la bête, un seul sortira vivant de ce duel sauvage dans le coeur sombre
de la forêt.